You are here

Green Party dépose au Parlement sa Pétition contre la Suppression de la Limitation des Mandats Présidentiels

Dr.Frank Habineza
Dr.Frank Habineza

Kigali, 18 Mai (ARI) - Le Parti Démocratique Vert du Rwanda connu sous le nom de Green Party a déposé au Parlement rwandais sa pétition contre l'amendement de la constitution rwandaise qui limite les mandats présidentiels à deux.

Green Party indique dans un communiqué qu’il «ne soutient aucun changement dans la constitution en ce qui concerne la levée de la limitation des mandats présidentiels ».

Au contraire, le parti exige que la durée de sept ans soit réduite à quatre ou cinq ans et que la limite de deux mandats soit maintenue . 

L'actuelle Constitution rwandaise, adoptée en 2003, limite à deux le nombre de mandats présidentiels et interdit donc au Président Kagame, élu en 2003 et 2010, de se présenter une troisième fois.

Alors que la question d’un troisième mandat provoque une levée de boucliers au Burundi voisin, les partis proches du pouvoir et leurs organisations satellites réclament un référendum pour modifier la Constitution et permettre au Président Kagame de briguer un nouveau mandat de sept ans.

Les partisans du Chef de l’Etat actuel collectent de signatures dans tous les coins et recoins du pays et mobilisent la population rwandaise en faveur de ce référendum dans un pays où le Président Kagame incarne le pouvoir depuis 1994. Il était Vice-président de la République, avant d’être élu le 17 avril 2000 par l’ANT (Assemblée Nationale de Transition) Président de la République après la démission de Pasteur Bizimungu. 

Deux millions de signatures seraient déjà parvenues au bureau du parlement. Un étudiant du KIST (Kigali Institut of Sciences and technologies) nous a livré son sentiment après avoir donné ses coordonnés dont le numéro de sa carte d’identité et apposé sa signature sur une pétition qui circulait dans son université avec l’aval des autorités académiques. 

«Je l’ai fait pour ne pas être chômeur à vie. Ici au Rwanda où le parti au pouvoir contrôle les secteurs publics et privés, tu peux  manquer du travail à la fin de tes études », a confié à ARI cet étudiant qui affirme que beaucoup de gens le font pour ne pas être traité d’opposants au système en place. 

Cette campagne qui ne dit pas son nom pour un troisième mandant du Président Kagame a lieu à sens unique.  Seul Green Party s’y oppose. "La limitation du nombre de mandats permet le transfert pacifique du pouvoir et d'éviter le scénario d'un président à vie", selon Frank Habineza, président de Green Party.

Mais la voix de ce parti récemment agréé porte peu dans un pays sans véritable opposition. L’opposition rwandaise compte une douzaine de partis, cantonnés en exil, au motif que l’espace politique n’est pas suffisamment ouvert au Rwanda.

Les partis de l’intérieur ne relèvent pas vraiment de l’opposition. A part Green Party qui se revendique ouvertement de l’opposition, les autres partis avaient soutenu le candidat du pouvoir aux présidentielles de 2003. Ce qui en font des partis de contribution que d’opposition. 

Green Party  se prépare pour les élections locales de 2016 et les élections présidentielles de 2017. Il n’a pas pu présenter des candidats aux législatives de Septembre 2013, car la date limite pour le dépôt des listes avait été fixée au 12 Août 2013. Le timing avait été très court pour ce parti enregistré le 08 Août 2013.

Green Party a été fondé en 2009 par Frank Habineza en Août 2009 pour constituer une opposition démocratique et écologiste au Front Patriotique Rwandais, le parti au pouvoir.

La plupart des membres fondateurs de Green Party sont des dissidents qui avaient quitté le FPR. Ils ont dû  attendre quatre ans pour avoir l’autorisation officielle de fonctionner. (Fin).

 ARI-RNA/ Pol./18.05.15/14 : 38 GMT/

 Source: Agence Rwandais d'Information ( http://www.rnanews.com/politics/10226-2015-05-18-15-10-47)

Dr.Frank Habineza